Zeus : dieu grec du tonnerre

Il est facile d'avoir l'impression de connaître quelqu'un après en avoir tant entendu parler, et Zeus, le tristement célèbre roi des dieux de la Grèce antique, n'est pas différent. Téméraire et opiniâtre, Zeus est le genre de gars dont on entend parler beaucoup . Il a épousé sa sœur, était un tricheur en série, un père mauvais payeur et a causé des tonnes de drames familiaux autrement.

Dans le monde antique, Zeus était une divinité suprême qui déchaînait sa colère sur ceux qu'il considérait comme le méritant - alors, autant l'apaiser (Prométhée n'a probablement pas reçu le mémo).

Contrairement à son approche problématique de la plupart des choses, Zeus était connu pour être puissant et courageux. Après tout, on lui attribue le bannissement des dieux titans dans les plans infernaux du Tartare et la libération de ses frères et sœurs divins, établissant ainsi les dieux olympiens et aidant à donner naissance au reste desDieux et déesses grecs.



Pour des informations plus convaincantes sur ce dirigeant chaotique d'un dieu grec, n'hésitez pas à consulter les détails ci-dessous.

Table des matières

De quoi Zeus était-il le dieu ?

En tant que dieu des tempêtes, Zeus était étroitement associé à la foudre, au tonnerre et aux nuages ​​​​d'orage gonflés. Comparativement, son rôle de dirigeant de facto de tous les dieux du panthéon signifiait également que Zeus était un dieu de la loi, de l'ordre et de la justice, malgré les nombreux kerfuffles qu'il s'était causés. En pratique, l'approche de Zeus à l'égard du règne des cieux pourrait être réduite au chaos légitime.

LIRE LA SUITE: Dieux du Chaos

Zeus dans la religion indo-européenne

Zeus a suivi la tendance de nombreuses divinités indo-européennes ressemblant à des pères de son époque, alignant étroitement ses pas avec un dieu proto-indo-européen similaire, connu sous le nom de Sky Father. Ce dieu du ciel s'appelait Dyēus, et il était connu pour être une figure sage et omnisciente attribuée à sa nature céleste.

Grâce au développement de la linguistique, son association avec un ciel radieux s'appliquait également aux tempêtes, bien que contrairement à d'autres dieux qui prendraient sa place, Dyēus n'était en aucun cas considéré comme un roi des dieux ou une divinité suprême.

Ainsi, Zeus et certains autres dieux indo-européens étaient vénérés comme des dieux de la tempête omniscients à cet égard, en raison de leur relation avec les pratiques religieuses proto-indo-européennes. Comme Yahweh dans la religion juive, Zeus était d'abord un dieu de la tempête avant d'être reconnu comme un dieu principal.

Les symboles de Zeus

Comme pour tous les autres dieux grecs, Zeus possédait également une collection de symboles propres à son culte et mis en œuvre par son culte lors de divers rituels sacrés. Ces symboles étaient également présents dans de nombreuses œuvres d'art liées à Zeus, en particulier dans ses nombreuses statues et peintures baroques.

Le Chêne

À l'Oracle de Zeus à Dodone, Eprius, il y avait un chêne sacré au cœur du sanctuaire. Les prêtres du culte de Zeus interprétaient le bruissement du vent comme des messages du dieu du ciel lui-même. Traditionnellement, les chênes sont censés détenir la sagesse, en plus d'être forts et résistants. D'autres dieux associés à l'arbre incluent Thor, roi des Dieux et déesses nordiques , Jupiter, chef duDieux et déesses romains, et Dagda, un important Dieu celtique . Dans certaines représentations artistiques, Zeus porte une couronne de chêne.

Un éclair

Ce symbole est en quelque sorte une donnée. Zeus, en tant que dieu de la tempête, avait une association naturellement étroite avec l'éclair, et les arcs rayonnants étaient son arme préférée. Les Cyclopes sont responsables de forger le premier éclair que Zeus pourra manier.

Taureaux

Dans de nombreuses cultures anciennes, les taureaux étaient le symbole du pouvoir, de la masculinité, de la détermination et de la fertilité. Zeus était connu pour s'être déguisé en taureau blanc apprivoisé dans le mythe d'Europe pour épargner à son nouvel amour la rage jalouse d'Héra.

Aigles

L'oiseau était un célèbre favori de Zeus lorsqu'il se transformait, comme le racontent les récits d'enlèvement d'Égine et de Ganymède. Quelques comptes prétendent que les aigles transporteraient des éclairs pour le dieu du ciel. Les statues d'aigle étaient monnaie courante dans les temples et les sanctuaires dédiés à Zeus.

Un sceptre

Le sceptre, tenu par Zeus, incarne son autorité incontestable. Il est un roi, après tout, et il a le dernier mot dans de nombreuses décisions prises dans les mythes grecs classiques. La seule divinité montrée à porter un sceptre en plus de Zeus est Hadès, le Grec dieu de la mort et des enfers .

La représentation de Zeus dans la mythologie grecque

À la fois dieu du ciel et dieu de la justice dans la mythologie classique, Zeus a le dernier mot dans la plupart des mythes célèbres. Un exemple phare de cela se trouve dans le Hymne homérique à Déméter , où l'enlèvement de Perséphone, déesse du printemps, est très détaillé. Selon Homère, c'est Zeus qui a permis à Hadès de prendre Perséphone car sa mère, Déméter, ne leur permettrait jamais d'être ensemble. De même, c'est Zeus qu'il a fallu faire plier avant que Perséphone ne revienne.

Pour mieux comprendre le rôle unique de Zeus en tant que souverain tout-puissant dans la mythologie grecque, commençons par le début…

Les dieux grecs primordiaux

Dans les anciennes croyances religieuses grecques, les dieux primordiaux étaient des incarnations de divers aspects du monde. Ils étaient la première génération, et donc tous les dieux par la suite sont venus d'eux. Bien qu'un dieu crucial pour les Grecs, Zeus était ne pas considéré comme une divinité primordiale - il n'a pas vraiment gagné l'identité d'un Majeur dieu jusqu'après les événements de la guerre des Titans.

Dans le poème du poète grec Hésiode Théogonie , il y avait huit dieux primordiaux : Chaos, Gaia, Uranus, Tartarus, Eros, Erebus, Hemera et Nyx. De l'union de Gaïa et d'Uranus - la Terre et le Ciel, respectivement - les douze Titans tout-puissants sont nés. Parmi les Titans, Cronus et sa sœur Rhéa ont donné naissance à Zeus et à ses frères et sœurs divins.

Et bien, disons que les jeunes dieux l'ont fait ne pas Amusez-vous bien.

Zeus pendant la Titanomachie

Aujourd'hui, la Titanomachie est également connue sous le nom de Guerre des Titans : une période sanglante de 10 ans marquée par une série de batailles entre les plus jeunes dieux olympiens et leurs prédécesseurs, les anciens Titans. Les événements sont survenus après que Cronos a usurpé son père tyrannique, Uranus, et… est devenu lui-même un tyran.

Convaincu par un délire paranoïaque qu'il serait également renversé, il a mangé ses cinq enfants, Hadès, Poséidon , Grec dieu de la mer , Hestia, Héra , et Déméter comme ils sont nés. Il aurait également consommé le plus jeune, Zeus, si Rhea n'avait pas donné à Cronos un rocher dans des langes à croquer à la place, et caché l'enfant Zeus dans une grotte crétoise.

En Crète, l'enfant divin serait principalement élevé par une nymphe nommée Amalthea, et les nymphes du frêne, les Meliae. Zeus est devenu un jeune dieu en un rien de temps et s'est déguisé en échanson pour Cronos.

Aussi gênant que cela ait dû être pour Zeus, les autres dieux étaient maintenant adultes eux aussi, et ils voulaient dehors de leur père. Ainsi, Zeus - avec l'aide de l'Océanide, Métis - a fait vomir Cronos les cinq autres dieux après avoir bu une concoction de vin moutarde.

Ce serait le début de la montée en puissance des dieux olympiens.

Zeus a finalement libéré les Hécatonchires et les Cyclopes de leur prison de terre. Alors que les Hécatonchires multimembres lançaient des pierres, les Cyclopes forgeraient les célèbres foudres de Zeus. De plus, Thémis et son fils Prométhée étaient les seuls Titans à s'allier aux Olympiens.

La Titanomachie a duré 10 années horribles, mais Zeus et ses frères et sœurs sont sortis vainqueurs. Quant à la punition, le Titan Atlas a été contraint de tenir le ciel et Zeus a emprisonné les Titans restants dans le Tartare.

Zeus a épousé sa sœur, Héra, a divisé le monde entre lui et les autres dieux grecs, et pendant un certain temps, la Terre a connu la paix. Ce serait formidable si, après toute la guerre, nous pouvions dire qu'ils vivaient heureux pour toujours, mais, malheureusement, ce n'était pas vraiment le cas.

En tant que roi des dieux

Les premiers millénaires de Zeus étant le roi des dieux étaient au mieux un essai. La vie était ne pas bien au paradis. Il a fait face à un renversement presque réussi aux mains de trois des membres de sa famille les plus proches et a dû faire face aux conséquences tendues de la Titanomachie.

Bouleversée que son petit-fils ait emprisonné ses enfants, Gaia a envoyé des géants se mêler des affaires du mont Olympe et finalement tuer Zeus. Lorsque cela a échoué, elle a donné naissance à Typhon, une bête serpentine, pour essayer d'obtenir la tête de Zeus à la place. Comme auparavant, cela n'a pas fonctionné en faveur de la Terre Mère. Zeus a utilisé ses éclairs pour vaincre son oncle, sortant au sommet d'une bataille insensée. Selon Pindar, Typhon a été piégé à l'intérieur de l'Etna volcanique à l'ouest.

Dans d'autres itérations, Typhon est né de la femme de Zeus, Héra, seule. La naissance de la monstruosité est survenue à la suite d'une rage jalouse déclenchée lorsque Zeus a porté Athéna de sa tête.

Sinon, il existe un mythe entourant une tentative d'Héra, d'Athéna et de Poséidon de renverser Zeus lorsque les trois ont convenu collectivement que son règne était moins qu'idéal. Lorsque Zeus a été libéré de ses liens par un fidèle Hécatonchire, il a utilisé son éclair emblématique pour menacer de mort les dieux traîtres.

Le mythe de Pégase

On croyait que la créature fantastique appelée Pégase était un cheval ailé tout blanc, chargé de porter les foudres de Zeus en char.

Selon le mythe, Pegasus est né du sang de Méduse alors qu'elle était décapitée par le célèbre champion Persée. Avec l'aide d'Athéna, un autre héros grec, Bellerophon, a pu monter à cheval dans la bataille contre la célèbre Chimère - un monstre hybride qui crachait du feu et terrorisait la région de Lycie dans l'Anatolie moderne. Cependant, lorsque Bellerophon a tenté de voler sur le dos de Pégase, il est tombé et s'est gravement blessé. Pegasus est plutôt monté aux cieux sans cavalier, où il a été découvert et mis à l'écurie par Zeus.

Famille (proche) de Zeus

Lorsqu'on lui accorde le temps de considérer Zeus pour tout ce qu'il est, on pense rarement qu'il est un gars de la famille. On peut dire qu'il était un dirigeant décent et un bon gardien, mais pas vraiment une figure présente et dynamique dans sa vie de famille.

Parmi ses frères et sœurs et ses enfants, ses proches sont très rares.

Frères et sœurs de Zeus

En tant que bébé de la famille, certains pourraient dire que Zeus était un peu gâté. Il a échappé aux entrailles de son père et a revendiqué les cieux comme son propre royaume au lendemain d'une guerre de dix ans qui l'a désigné comme un héros de guerre et l'a fait roi.

Honnêtement, qui pourrait leur reprocher d'être un peu… jaloux de Zeus ?

Cette envie était au cœur de nombreuses disputes entre frères et sœurs dans le panthéon, ainsi que l'habitude de Zeus de passer outre les souhaits des autres. Il sape constamment Héra, à la fois en tant que sœur aînée et en tant qu'épouse, ce qui entraîne des souffrances pour toute personne impliquée, il insulte et offense Déméter en laissant Hadès emmener Perséphone aux Enfers, provoquant une crise environnementale mondiale et une famine, il a souvent affronté Poséidon. , comme on le voit dans leur désaccord sur les événements de la guerre de Troie.

Quant à la relation d'Hestia et d'Hadès avec Zeus, on pourrait conclure que les choses étaient cordiales. Hadès ne s'occupait pas régulièrement des affaires à l'Olympe à moins que les choses ne soient dire , rendant sa relation avec son plus jeune frère vraisemblablement tendue.

Pendant ce temps, Hestia était la déesse de la famille et le foyer de la maison. Elle était vénérée pour sa gentillesse et sa compassion, ce qui rend peu probable qu'il y ait eu des tensions entre les deux – à l'exception d'une proposition rejetée, mais Poséidon a également eu l'épaule froide, donc ça marche.

Zeus et Héra

D'après certains des mythes grecs les plus connus, Zeus a notamment été infidèle à sa femme. Il avait un goût pour la débauche et une affinité pour les femmes mortelles - ou, toute femme qui n'était pas Héra. En tant que déesse, Héra était connue pour être dangereusement vengeresse. Même les dieux la craignaient, car sa capacité à garder rancune était inégalée.

Leur relation était incontestablement toxique et en proie à la discorde, les deux adoptant une approche tit-for-tat pour la plupart de leurs problèmes conjugaux.

Dans le Iliade , Zeus suggère que leur mariage était une fugue, ce qui suggère que à un moment donné ils formaient un couple heureux et très amoureux. Comme l'a raconté le bibliothécaire Callimaque, leur fête de mariage a duré plus de trois mille ans.

D'autre part, le géographe du IIe siècle Pausanias raconte comment Zeus s'est déguisé en coucou blessé pour courtiser Héra après un premier rejet, qui a fonctionné. On suppose qu'en tant que déesse du mariage, Héra aurait choisi avec soin son partenaire potentiel, et lorsque Zeus l'a proposé, elle savait probablement déjà que cela n'allait pas fonctionner.

Le couple partage les quatre enfants Arès , le grec Dieu de la guerre , Hébé, Héphaïstos et Eileithyia.

Selon Hésiode…

Outre sa sœur, Héra, le poète Hésiode prétend que Zeus avait un total de sept autres épouses . En fait, Héra était sa final épouse.

La première épouse de Zeus était une Océanide nommée Métis. Les deux s'entendaient bien, et Métis était bientôt enceinte… jusqu'à ce que Zeus l'avale de peur qu'elle porte un fils assez fort pour le renverser. Puis, il a eu un mal de tête mortel et Athéna est sortie.

Après Métis, Zeus chercha la main de sa tante, Thémis, la mère de Prométhée. Elle a donné naissance aux Saisons et aux Parques. Puis il épousa Eurynome, une autre Océanide, et elle donna naissance aux Grâces. Il a également épousé Demeter, qui à son tour a eu Perséphone, puis Zeus s'est accouplé avec la Titaness Mnemosyne, qui lui a donné les Muses.

L'avant-dernière épouse de Zeus était Titaness Leto, fille de Coeus et Phoebe, qui a donné naissance aux jumeaux divins, Apollon et Artémis .

Les enfants de Zeus

Il est bien connu que Zeus a engendré une tonne d'enfants de ses nombreuses affaires, comme Dionysos , fils de Zeus et de Perséphone. Cependant, en tant que père, Zeus faisait régulièrement le strict minimum - même pour les légendes célèbres et fringantes de demi-dieu qui ont gagné l'affection des gens du monde entier, Zeus n'est jamais intervenu que pour donner une bénédiction occasionnelle.

Pendant ce temps, sa femme avait une soif de sang pour les enfants des affaires de Zeus. Bien que Zeus ait eu de nombreux enfants notables, nous aborderons cinq des plus connus de la progéniture :

Apollon et Artémis

Les enfants de Leto, Apollo et Artemis étaient les favoris de la foule dès leur conception. Comme le dieu du soleil et la déesse de la lune, ils avaient beaucoup de responsabilités au début.

Suite à l'histoire racontant leur naissance, Hera - dans sa rage de découvrir que son mari était (encore) adultère - interdit à Leto d'accoucher sur n'importe quel terre ferme , ou terre solide.

Finalement, la Titaness a trouvé un morceau de terre flottant en mer et a pu donner naissance à Artemis, qui a ensuite aidé sa mère à donner naissance à Apollon. Toute l'affaire a duré quatre jours ardus, après quoi Leto est tombé dans l'obscurité.

Les Dioscures : Pollux et Castor

Zeus est tombé amoureux d'une femme mortelle et reine spartiate nommée Leda, qui est devenue la mère des jumeaux, Pollux et Castor. Tous deux étaient des cavaliers et des athlètes dévoués connus, et les frères d'Hélène de Troie et de sa sœur moins connue, Clymnestra.

En tant que divinités, les Dioscures étaient les gardiens des voyageurs et seraient connus pour sauver les marins des naufrages. Le titre que les jumeaux détiennent, Dioscuri, se traduit par Fils de Zeus.

Ils sont immortalisés sous la constellation des Gémeaux.

Hercule

Peut-être le plus célèbre des demi-dieux grecs grâce à Disney, Hercule a lutté pour l'affection de son père autant que ses autres innombrables frères et sœurs. Sa mère était une princesse mortelle nommée Alcmène. En plus d'être une beauté, une taille et une sagesse renommées, Alcmène était également la petite-fille du célèbre demi-dieu Persée, et donc une arrière-petite-fille de Zeus.

Comme la conception d'Hercule est décrite par Hésiode, Zeus s'est déguisé en mari d'Alcmène, Amphytrion, et a courtisé la princesse. Après avoir été tourmenté toute sa vie par la femme de Zeus, Héra, l'esprit d'Hercule est monté comme un dieu à part entière vers les cieux, a arrangé les choses avec Héra et a épousé sa demi-sœur, Hebe.

Zeus : Dieu du ciel et certaines de ses nombreuses épithètes

En plus d'être connu comme le roi de tous les dieux, Zeus était également un dieu protecteur vénéré dans tout le monde grec. En plus de cela, il a détenu des titres régionaux dans des endroits où il a joué un rôle important dans un mythe local.

Zeus Olympien

Zeus Olympien est simplement Zeus étant identifié comme le chef du panthéon grec. Il était le dieu suprême, avec une autorité divine sur les dieux et les mortels.

Il était probable que Zeus Olympien ait été honoré dans toute la Grèce, en particulier dans son centre de culte d'Olympie, bien que les tyrans athéniens qui régnaient depuis la cité-état au 6ème siècle avant JC aient cherché la gloire à travers des démonstrations de pouvoir et de fortune.

Le Temple de Zeus Olympien

Athènes détient les restes du plus grand temple connu pour être attribué à Zeus. Connu aussi sous le nom d'Olympieion, le temple mesure 96 mètres de long et 40 mètres de large ! Il a fallu 638 ans pour construire en tout, achevé à l'époque du règne de l'empereur Hadrien au IIe siècle après JC. Malheureusement, il est tombé en désuétude seulement cent ans après son achèvement.

Pour honorer Hadrien (qui s'est attribué le mérite de l'achèvement du temple comme un coup de publicité et comme un triomphe romain), les Athéniens ont construit l'Arc d'Hadrien qui mènerait au sanctuaire de Zeus. Deux inscriptions anciennes découvertes marquent les façades ouest et est de la porte.

L'inscription orientée à l'ouest indiquait : Ceci est Athènes, l'ancienne ville de Thésée, tandis que l'inscription orientée à l'est déclare : Ceci est la ville d'Hadrien et non de Thésée.

Zeus crétois

Vous souvenez-vous que Zeus a été élevé dans une grotte crétoise par Amalthée et les nymphes ? Eh bien, c'est là que le culte de Zeus crétois est né et l'établissement de son culte dans la région.

Pendant l'âge du bronze égéen, la civilisation minoenne a prospéré sur l'île de Crète. Ils étaient connus pour leur construction de grands complexes de palais, comme le palais de Knossos et le palais de Phaistos.

Plus précisément, on croyait que les Minoens avaient adoré Zeus crétois - un jeune dieu qui naissait et mourait chaque année - dans son centre de culte supposé, le Palais de Minos. Là, son culte sacrifierait des taureaux pour honorer sa mort annuelle.

Zeus crétois incarnait le cycle de la végétation et les effets des changements de saisons sur la terre, et a probablement peu de liens avec le dieu mûri des tempêtes de la mythologie grecque plus répandue puisqu'en Crète, Zeus est resté identifié comme une jeunesse annuelle.

Zeus arcadien

L'Arcadie, une région montagneuse aux terres agricoles abondantes, était l'un des nombreux centres de culte de Zeus. L'histoire entourant le développement du culte de Zeus dans la région commence avec le roi archaïque, Lykaon, qui a attribué à Zeus l'épithète de Lykaios , ce qui signifie du Loup.

Lykaon avait fait du tort à Zeus en le nourrissant de chair humaine - soit par le cannibalisme de son propre fils, Nyctimus, soit en sacrifiant un enfant sans nom sur un autel - pour tester si le dieu était vraiment omniscient, comme on le prétendait. Une fois l'acte accompli, le roi Lykaon a été transformé en loup en guise de punition.

On pense que ce mythe particulier donne un aperçu d'une opinion grecque répandue sur l'acte de cannibalisme : pour la plupart, les anciens Grecs ne pensaient pas que le cannibalisme était une bonne chose.

En plus d'être irrespectueux envers les morts, cela faisait honte aux dieux.

Cela dit, il y a récits historiques des tribus cannibales enregistrées par les Grecs et les Romains à travers le monde antique. Généralement, ceux qui ont participé au cannibalisme ne partageaient pas les mêmes croyances culturelles entourant les morts que les Grecs.

Zeus Génie

Lorsqu'il est adoré comme Zeus Xenios, Zeus est considéré comme le patron des étrangers. Cette pratique encourageait l'hospitalité envers les étrangers, les invités et les réfugiés dans la Grèce antique.

En plus de cela, comme Zeus Xenios, le dieu est étroitement lié à la déesse Hestia, qui supervise le foyer de la maison et les affaires familiales.

Zeus Horkios

Le culte de Zeus Horkios permet à Zeus d'être le gardien des serments et des pactes. Rompre un serment signifiait donc faire du tort à Zeus, ce qui était un acte qui personne voulait s'engager. Le rôle fait écho au dieu proto-indo-européen, Dyēus, dont la sagesse a également supervisé la formation des traités.

Il s'avère que les traités sont beaucoup plus efficace si une divinité a quelque chose à voir avec son application.

Zeus Herkeios

Le rôle de Zeus Herkeios était d'être le gardien de la maison, de nombreux Grecs de l'Antiquité stockant des effigies de lui dans leurs placards et placards. Il était étroitement associé à la domesticité et à la richesse familiale, ce qui le rendait largement intégré au rôle d'Héra.

Zeus Égiduchos

Zeus Aegiduchos identifie Zeus comme le porteur du bouclier Aegis, qui est monté avec la tête de Méduse. L'égide est utilisée à la fois par Athéna et Zeus dans le Iliade terroriser leurs ennemis.

Zeus Sérapis

Zeus Sérapis est un aspect de Sérapis, une divinité gréco-égyptienne aux influences romaines. Comme Zeus Sérapis, le dieu est étroitement associé au soleil. Maintenant sous l'apparence de Sérapis, Zeus, le dieu du soleil, est devenu un dieu important dans tout le vaste Empire romain.

Zeus avait-il un équivalent romain ?

Oui, Zeus avait un homologue romain. Jupiter était le nom romain de Zeus, et les deux étaient très dieux semblables. Ce sont tous deux des dieux du ciel et des tempêtes, et tous deux partagent la même étymologie indo-européenne transparente avec leurs noms en relation avec le Père du Ciel proto-indo-européen, Dyēus.

Ce qui distingue Jupiter de Zeus, ce sont ses associations plus étroites avec le ciel diurne radieux, par opposition aux tempêtes déchaînées. Il a une épithète, Lucetius, qui identifie Jupiter comme étant le Porteur de Lumière.

Zeus dans l'art et la littérature classique grecque

En tant que dieu du ciel et chef du panthéon grec, Zeus a été historiquement immortalisé à maintes reprises par des artistes grecs. Son visage a été frappé sur des pièces de monnaie, capturé dans des statues, gravé dans des peintures murales et répété dans diverses autres œuvres d'art anciennes, tandis que sa personnalité a été incarnée dans d'innombrables poésies et littératures couvrant des siècles.

Dans l'art, Zeus est représenté comme un homme barbu qui, le plus souvent, porte une couronne de feuilles de chêne ou de brins d'olivier. Il est généralement assis sur un trône impressionnant, tenant un sceptre et un éclair - deux de ses symboles les plus reconnaissables. Certains tableaux le montrent accompagné d'un aigle, ou ont un aigle perché sur son sceptre.

Pendant ce temps, les écrits prouvent que Zeus est un praticien du chaos légitime, enhardi par sa position intouchable et sa confiance durable, faible uniquement face aux affections de ses innombrables amants.

Le rôle de Zeus dans le Iliade et la guerre de Troie

Dans l'un des textes les plus significatifs de la littérature occidentale, le Iliade, écrit au 8ème siècle avant notre ère, Zeus a joué une multitude de rôles clés. Non seulement il était le père supposé d'Hélène de Troie, mais Zeus a décidé qu'il en avait assez des Grecs.

Apparemment, le dieu du ciel considérait la guerre comme un moyen de dépeupler la Terre et d'éliminer les véritables demi-dieux après avoir été de plus en plus préoccupé par la possibilité d'un coup d'État - un fait soutenu par Hésiode.

De plus, c'est Zeus qui a confié à Paris la tâche de décider quelle déesse - d'Athéna, d'Héra et Aphrodite - était la plus belle après s'être disputée à propos de la pomme d'or de la discorde, qui a été envoyée par Eris après s'être vu refuser l'accès au mariage de Thétis et du roi Pélée. Aucun des dieux, Zeus en particulier, ne voulait être celui qui voterait par peur des actions des deux non sélectionnés.

Autres actions que Zeus a prises dans le Iliade comprennent la promesse à Thétis de faire d'Achille, son fils, un héros glorieux, et divertissant l'idée de mettre fin à la guerre et d'épargner Troie après neuf ans, mais finalement de s'y opposer lorsque Hera s'y oppose.

Oh, et il a décidé que pour Achille vraiment s'impliquer dans les combats, puis son compagnon Patrocle a dû mourir aux mains du héros troyen, Hektor (qui était le favori personnel de Zeus pendant toute la guerre).

Certainement pas cool, Zeus.

Zeus Olympios - La statue de Zeus à Olympie

Parmi les arts centrés sur Zeus les plus acclamés, Zeus Olympios prend le gâteau. Connu comme l'un des Sept merveilles du monde antique , cette statue de Zeus culminait à 43 pieds et était connue pour être une somptueuse démonstration de puissance.

La description la plus complète de la statue de Zeus Olympien est celle de Pausanias, qui a noté que le personnage assis portait une robe dorée de verre finement sculpté et d'or. Ici, Zeus tenait un sceptre contenant de nombreux métaux rares et une figurine de Nike, la déesse de la victoire. Un aigle était assis au sommet de ce sceptre poli, tandis que ses pieds chaussés de sandales dorées reposaient sur un repose-pieds qui représentait la bataille avec les redoutables Amazones de la légende. Comme si ce n'était pas déjà impressionnant, le trône en bois de cèdre était incrusté de pierres précieuses, d'ébène, d'ivoire et Suite or.

La statue était située dans un temple dédié à Zeus Olympien dans le sanctuaire religieux d'Olympie. On ne sait pas ce qui est arrivé à Zeus Olympios, bien qu'il ait probablement été perdu ou détruit lors de la propagation du christianisme.

Zeus, porte-tonnerre

Fabriquée par un artiste inconnu, cette statuette en bronze est connue pour être l'une des représentations les plus finement travaillées de Zeus du début de la période classique grecque (510-323 avant notre ère). On montre un Zeus nu qui avance à grands pas, prêt à lancer un éclair : une pose récurrente dans d'autres statues, bien que plus grandes, du dieu du tonnerre. Comme pour les autres représentations, il est barbu et son visage est encadré de cheveux épais.

Déterrée à Dodone, le centre de la cour de l'Oracle de Zeus, la statuette elle-même aurait été un bien précieux. Cela parle non seulement de l'ampleur du pouvoir divin de Zeus, mais aussi de sa puissance physique et de sa détermination à travers sa position.

À propos des peintures de Zeus

Les peintures de Zeus capturent généralement une scène charnière de l'un de ses mythes. La plupart d'entre elles sont des images qui montrent l'enlèvement d'un amant, avec Zeus souvent déguisé en animal l'union de lui et l'un de ses nombreux intérêts amoureux ou les conséquences d'une de ses punitions, comme on le voit dans Prométhée lié par le peintre flamand Peter Paul Rubens.

De nombreuses peintures représentant Zeus et des dieux des panthéons grecs et romains ont été construites à l'origine pendant la période baroque qui s'est étendue entre les XVIIe et XVIIIe siècles, lorsqu'il y a eu un regain d'intérêt pour les mythologies d'Europe occidentale.

Dieux et déesses serpents : 19 divinités serpents du monde entier

Corps of Discovery : Chronologie et itinéraire de l'expédition Lewis et Clark

L'expédition Lewis et Clark est partie avec leur Corps of Discovery et sans chronologie définie sur un itinéraire de sentier inconnu dans une terre inexplorée. C'est leur histoire.

Athènes contre Sparte : l'histoire de la guerre du Péloponnèse

La guerre du Péloponnèse était une ancienne guerre grecque menée de 431 à 404 avant notre ère par la Ligue de Délos dirigée par Athènes contre la Ligue du Péloponnèse dirigée par Sparte.

Les satrapes de l'ancienne Perse : une histoire complète

L'Empire perse a dominé une grande partie de l'ère antique en utilisant des satrapes. Apprenez ce qu'ils étaient et comment les Perses les ont utilisés pour construire un empire.

Bataille de la mer de Corail

La bataille de la mer de Corail a marqué le moment où la Seconde Guerre mondiale est véritablement devenue une guerre mondiale. Obtenez les dates complètes, la chronologie et la répartition des événements.