Tibère Gracchus

Tibère Sempronius Gracchus
(168-133 avant JC)

Tibère et son frèreGaïus Gracchusdevaient être deux hommes qui devaient devenir célèbres, sinon infâmes, pour leur lutte pour les classes inférieures deRome. Ils sont eux-mêmes issus de l'élite romaine. Leur père était consul et commandant militaire et leur mère appartenait à la famille patricienne distinguée des Scipios. - À la mort de son mari, elle a même refusé une demande en mariage du roi d'Égypte.

Tiberius Sempronius Gracchus s'est d'abord distingué dans l'armée (en tant qu'officier de la troisième guerre punique, il aurait été le premier homme à franchir le mur àCarthage), après quoi il a été élu questeur. Lorsqu'en Numance une armée entière s'est retrouvée dans une situation désespérée, c'est l'habileté de négociation de Tibère qui a réussi à sauver la vie de 20'000 Soldats romains et des milliers d'autres parmi les unités auxiliaires et les partisans du camp.

Cependant, le sénat n'aimait pas ce qu'il appelait un traité déshonorant qui sauvait des vies, mais admettait sa défaite. Si l'intervention de son beau-frère Scipion Aemilianus a sauvé au moins l'état-major général (y compris Tibère) de toute indignité de la part du sénat, alors le commandant de la force, Hostilius Mancinus, a été arrêté, mis aux fers et remis à l'ennemi.



Lorsque Gracchus remporta l'élection au tribunat en 133 av. J.-C., il n'avait probablement aucune intention de déclencher une révolution. Son objectif était essentiellement économique. Bien avant son ascension vers la gloire, les plébéiens qui voulaient des fonctions et une reconnaissance sociale avaient fait cause commune avec les pauvres des villes et les ruraux sans terre.

Le sort des ouvriers agricoles italiens sans terre était-il suffisamment difficile, il était maintenant encore plus menacé par la montée du travail des esclaves, par lequel les riches propriétaires terriens cherchaient désormais à maintenir leurs vastes domaines. On pourrait en effet suggérer que ces biens mêmes ont été acquis contre l'État de droit. Loi selon laquelle la paysannerie aurait dû partager la terre.

Comme tout projet de réforme qui toucherait à leur propre richesse ou à leur pouvoir serait naturellement opposé par les nobles, les idées de réforme agraire de Tibère devraient lui gagner peu d'amis au sénat.

Tibère a présenté un projet de loi au concilium plebis pour la création d'attributions principalement à partir de la vaste zone de terres publiques que la république avait acquise après le Seconde guerre punique .

Ceux qui vivent actuellement sur la terre seraient limités à ce qui avait été pendant un certain temps la limite légale de propriété (500 acres plus 250 acres pour chacun des deux fils au maximum, soit 1000 acres), et seraient compensés par l'octroi d'un loyer héréditaire. bail libre.

Il s'agissait d'un paquet politique important à une époque de troubles généraux et d'expansion à l'étranger. Elle a également remis sur la liste des éligibles au service militaire (pour lesquels une tradition de qualification était la possession de la terre) une partie de la société qui était hors de compte. Après tout, Rome avait besoin de soldats. Les principaux juristes de l'époque ont confirmé que ses intentions étaient bien légales.

Mais aussi raisonnables que certains de ses arguments aient pu être, Gracchus avec son mépris pour le sénat, son populisme flagrant et sa politique de la corde raide, annonçait un changement dans la nature de la politique romaine. Les enjeux devenaient de plus en plus élevés, les choses devenaient plus brutales. Le bien-être de Rome semblait de plus en plus être un facteur secondaire dans le grand concours d'ego et d'ambition sans bornes.

De plus, les passions attisées pendant le bref mandat de Tibère et Gaius sont largement considérées comme ayant conduit à la période suivante de conflits sociaux et de guerre civile. Le projet de loi de Gracchus fut sans surprise soutenu par l'assemblée populaire. Mais l'autre tribun du peuple, Octavius, a utilisé ses pouvoirs pour passer outre la loi.

Gracchus a maintenant répondu en appliquant son propre veto en tant que tribun à toute sorte d'action du gouvernement, ce qui a pour effet de paralyser le règne de Rome. Le gouvernement de Rome devait traiter son projet de loi, avant que toute autre question ne soit traitée. Telle était son intention. A l'assemblée suivante, il réintroduit son projet de loi. Une fois de plus, il n'y avait aucun doute sur son succès à l'assemblée, mais une fois de plus Octave y mit son veto.

Lors de l'assemblée suivante, Gracchus proposa qu'Octave soit démis de ses fonctions. Ce n'était pas dans la constitution romaine, mais l'assemblée l'a néanmoins voté. Le projet de loi agraire de Tibère a ensuite été voté à nouveau et est devenu loi.

Trois commissaires ont été nommés pour administrer le projet. Tibère lui-même, son jeune frère Gaius Sempronius Gracchus et Appius Claudius Pulcher, «chef» du sénat - et beau-père de Tibère.
La commission s'est immédiatement mise au travail et quelque 75'000 petites exploitations auraient été créées et remises aux agriculteurs.

Alors que la commission commençait à manquer d'argent, Tibère proposa simplement aux assemblées populaires d'utiliser simplement les fonds disponibles du royaume de Pergame, que Rome avait récemment acquis. Le sénat n'était pas d'humeur à se laisser de nouveau tromper, surtout pas en matière de finances. Il a adopté la proposition contre son gré. Mais Tibère ne se faisait pas d'amis. D'autant plus que la déposition d'Octavius ​​était une révolution, sinon un coup d'État. Dans les conditions données, Gracchus aurait pu introduire n'importe quelle loi de son propre chef, avec le soutien populaire. C'était un défi évident à l'autorité du Sénat.

De même, des sentiments hostiles contre Gracchus sont apparus, lorsque des hommes riches et influents ont découvert que la nouvelle loi risquait de les priver de terres qu'ils considéraient comme les leurs. Dans de telles conditions hostiles, il était tout à fait possible que Gracchus risquait d'être poursuivi devant les tribunaux ainsi que d'être assassiné. Il le savait et s'est donc rendu compte qu'il devait être réélu pour bénéficier de l'immunité des fonctions publiques. Mais les lois de Rome stipulaient clairement qu'aucun homme ne devait exercer ses fonctions sans intervalle. Sa candidature était en effet illégale.

Le sénat a échoué dans sa tentative de lui interdire de se représenter, mais un groupe de sénateurs enragés, dirigé par son cousin hostile Scipion Nasica, chargé d'un rassemblement électoral de Tibère, l'a rompu et, hélas, l'a matraqué à mort.

Nasica dut fuir le pays et mourut à Pergame. D'autre part, certains des partisans de Gracchus ont été punis par des méthodes qui étaient également positivement illégales. Scipion Aemilianus à son retour d'Espagne était maintenant appelé à sauver l'État. Il était probablement en sympathie avec les véritables objectifs de Tiberius Gracchus, mais détestait ses méthodes. Mais pour réformer Rome, il faudrait un homme moins scrupuleux et peut-être moins honorable. Un matin, Scipion a été retrouvé mort dans son lit, soupçonné d'avoir été assassiné par les partisans de Gracchus (129 avant JC).

Dieux et déesses serpents : 19 divinités serpents du monde entier

Corps of Discovery : Chronologie et itinéraire de l'expédition Lewis et Clark

L'expédition Lewis et Clark est partie avec leur Corps of Discovery et sans chronologie définie sur un itinéraire de sentier inconnu dans une terre inexplorée. C'est leur histoire.

Athènes contre Sparte : l'histoire de la guerre du Péloponnèse

La guerre du Péloponnèse était une ancienne guerre grecque menée de 431 à 404 avant notre ère par la Ligue de Délos dirigée par Athènes contre la Ligue du Péloponnèse dirigée par Sparte.

Les satrapes de l'ancienne Perse : une histoire complète

L'Empire perse a dominé une grande partie de l'ère antique en utilisant des satrapes. Apprenez ce qu'ils étaient et comment les Perses les ont utilisés pour construire un empire.

Bataille de la mer de Corail

La bataille de la mer de Corail a marqué le moment où la Seconde Guerre mondiale est véritablement devenue une guerre mondiale. Obtenez les dates complètes, la chronologie et la répartition des événements.