Les satrapes de l'ancienne Perse : une histoire complète

Lorsque l'on pense à la civilisation de l'ancienne Perse, la première chose qui vient à l'esprit est les histoires épiques des anciens dirigeants tout au long de leur histoire. Les rois de Perse ont conquis de nombreux territoires pour créer leur grand empire. Ils ont pu gouverner un si vaste empire avec l'aide de satrapes.

À son apogée, l'Empire perse s'étendait de la région européenne des Balkans au Pakistan. Les satrapes ont régné sur les territoires de leur roi pendant des siècles. Un satrape était un dirigeant subordonné. Ils ont maintenu l'ordre dans les terres lointaines de l'ancienne Perse, réprimé les soulèvements et aidé leur roi lorsqu'il était appelé à le faire.

Table des matières



Satrapes : les gardiens du royaume

Les satrapes de l'ancienne Perse : une histoire complète 4

Satrap, tiré du vieux mot persan khshathrapāvan, signifie littéralement gardien du royaume. Aujourd'hui, le terme a des connotations négatives, souvent utilisé pour décrire les dirigeants corrompus des États satellites.

Les satrapes de l'Empire perse étaient des gouverneurs qui contrôlaient les nombreuses régions, appelées satrapies, qui composaient le vaste royaume.

Un satrape était gouverneur d'une province de l'empire. Les satrapes étaient des gouverneurs régionaux autonomes, non seulement pour les rois perses mais aussi pour ceux qui les ont précédés, les Mèdes. Les dirigeants médians utilisaient des satrapes du VIe siècle av. J.-C. environ. Cette forme de gouvernance s'est poursuivie dans les empires parthe et sassanide, deux puissantes dynasties qui ont contribué à maintenir l'empire perse en vie après la chute des Achéménides face à Alexandre le Grand.

LIRE LA SUITE: Histoire de la Perse antique .

Satrapes de l'Empire perse

Ce sont les Mèdes et non les Achéménides qui ont d'abord divisé leur royaume en territoires gouvernés chacun par un satrape. Sous les rois médians, les satrapes gouvernaient leur partie du territoire en tant que rois vassaux.

Le rôle du satrape a changé lorsque Cyrus le Grand, le premier empereur achéménide, a conquis l'Empire médian en 550 av. Le changement était culturel, car les Achéménides croyaient que le roi gouvernait par le droit divin, le concept selon lequel les dirigeants recevaient la permission des dieux de régner sur leur peuple. Le rôle du satrape dans la société a changé bien qu'il soit resté le gouverneur de la province, il a répondu au roi.

Les satrapes donnent naissance à l'empire achéménide

La dynastie achéménide marque le début de l'empire perse. Les Achéménides sont originaires d'une satrapie au sein de l'Empire médian. Cyrus le Grand a lancé une rébellion et a renversé l'empereur médian en 550 avant JC, qui se trouvait être son grand-père.

Cyrus le Grand est devenu le premier roi des rois, ou shāhanshā dans vieux persan , qui se traduit par empereur et a inauguré une nouvelle ère, celle de la dynastie achéménide. Cyrus a divisé son royaume nouvellement acquis en 26 provinces ou satrapies. Chaque satrapie était gouvernée par un satrape, ou dirigeant subordonné, au nom du roi.

Rôle du satrape

Le satrape régnait sur les gens qui habitaient leur terre et avait une responsabilité et un pouvoir considérables. Les satrapes étaient les gouverneurs du pays que leur avait donné le roi. Ils devaient agir en tant que protecteur de leur région et juge et fisc.

Toute punition infligée pour des crimes devait être décidée par le satrape. Les impôts perçus auprès de la population provinciale servaient de tribut annuel au roi.

Le satrape maintenait l'ordre dans leur province. Il leur incombait de nommer et de révoquer les responsables locaux ainsi que d'empêcher les rebelles de défier le roi. Donner aux satrapes une si grande quantité de pouvoir était toujours un risque pour le roi. Ce pouvoir devait être maîtrisé.

Garder les satrapes sous contrôle

Aussi autonomes soient-ils, le pouvoir des satrapes était maîtrisé par les yeux du roi. Les satrapes étaient étroitement surveillés et des mesures étaient mises en place par le roi pour contrôler leur pouvoir. Une fois par an, un secrétaire royal appelé l'œil du roi visitait chaque satrapie.

Les satrapes ne régnaient pas dans le vide. Un conseil de Perses a conseillé le satrape. Ces conseils répondaient directement au roi.

Cyrus le Grand s'est assuré que les satrapes ne pourraient pas devenir assez puissants pour le renverser. Au sein de chaque satrapie, le directeur financier provincial, ou Ganzabara, et le chef de l'armée répondait directement au roi.

Satrapies culturellement diverses

Les plus grandes satrapies étaient parfois divisées davantage. Ces régions étaient également gouvernées par un satrape. Parfois, des satrapies plus importantes étaient données à un homme, qui partageait ensuite le territoire pour qu'il soit administré par un autre satrape. Ce satrape était un fonctionnaire subalterne qui lui répondait.

Les satrapies qui composaient la Perse ont été acquises grâce à la conquête de la région par le roi. En tant que telles, les provinces de Perse étaient à la fois culturellement et religieusement diverses. La Perse est devenue un creuset de différentes identités ethno-religieuses que le roi a tenté d'incorporer dans son royaume.

Satrapes sous Darius le Grand

Les satrapes de l'ancienne Perse : une histoire complète 5

Darius le Grand a élargi l'empire, créant 10 autres satrapies pour faire 36 provinces. Darius a réorganisé la façon dont les satrapies étaient administrées. Il a également réglementé la taxe que les satrapies devaient en hommage, en la basant sur l'économie et la population de la satrapie.

Ces mesures auraient dû aider les satrapies, et donc l'empire, à prospérer. Malheureusement, ces efforts n'ont rien fait pour empêcher l'empire de s'affaiblir ou pour arrêter les rébellions satrapes.

Affaiblissement de l'Empire

Malgré les mesures mises en place par Darius le Grand, l'empire achéménide s'affaiblit sous son règne. L'autorité affaiblie du roi sur le royaume a conduit à plus d'autonomie dans l'ensemble des satrapies.

À mesure que l'autorité centrale de l'empire s'affaiblissait, le satrape devenait plus indépendant. Les rébellions sont devenues plus fréquentes car, contrairement à Cyrus le Grand, le satrape sous Darius pouvait servir de chef militaire de la province.

La révolte des grands satrapes

Les rébellions sont devenues plus fréquentes à mesure que l'Empire achéménide déclinait. Les satrapes ont souvent essayé de s'affirmer comme le seul dirigeant de leur province. Darius a lutté contre de nombreuses rébellions, tout comme son successeur, Artaxerxès II (404 - 358 avant JC).

Sous le règne d'Artaxerxès II, les satrapies étaient en rébellion ouverte, connue sous le nom de révolte des grands satrapes (366-360 avant JC). Les satrapies d'Asie Mineure (Turquie actuelle) et de Syrie se sont rebellées. Ces révoltes étaient soutenues par les pharaons d'Égypte, qui espéraient renverser Artaxerxès II.

La dernière rébellion satrape a été réprimée après le règne d'Artaxerxès II par Artaxerxès III

Satrapes persans d'après Alexandre le Grand

Alexandre le Grand de Macédoine envahit la Perse en 334 av. Cela a conduit à la fin de l'empire achéménide. Le chef macédonien a conquis la Perse, commençant l'empire séleucide. L'empire séleucide est devenu le centre culturel de la période hellénistique, une époque allant de la montée d'Alexandre le Grand à la montée de l'empire romain dans laquelle la culture et la langue grecques dominaient l'Égypte, la Mésopotamie et une grande partie du reste de l'Asie occidentale.

Quand Alexandre a conquis la Perse, il a conservé leur forme de gouvernance. L'office de satrape a pris un nouveau sens sous l'empire séleucide, celui de général militaire, ou stratèges en grec. Quand Alexandre est mort, il l'a fait sans héritier pour hériter de l'énorme empire qu'il avait passé sa vie à conquérir.

Satrapies hellanistiques

L'héritier d'Alexandre n'était pas encore né, et donc les généraux grecs et macédoniens d'Alexandre se sont fait la guerre pour le contrôle de l'empire. Cette lutte pour le territoire est connue sous le nom de Guerres des Diadoques . Diadochi est le grec ancien pour successeur. Les Guerres de Succession firent rage pendant trente ans, se soldant par l'émergence de trois dynasties.

La période qui suivit la mort d'Alexandre le Grand fut agitée. Trois généraux ont réussi à établir trois dynasties au cours de cette période connue sous le nom de Dynasties hellanistiques. Chaque général victorieux régnait sur son territoire comme le ferait un satrape. Les généraux ont divisé leurs territoires en satrapies. Les satrapies sous les Diadoques étaient beaucoup plus petites que sous les Perses. Les Diadoques régnèrent sur leurs satrapies jusqu'à ce qu'ils soient conquis un par un par les Parthes.

Satrapes pendant l'Empire parthe (247 avant JC - 224 après JC)

Les satrapes de l'ancienne Perse : une histoire complète 6

En 247 av. J.-C., un satrape de Parthie, un satrape du nord-est de l'ancienne Perse, s'est rebellé contre les dirigeants hellénistiques de l'empire. L'empire parthe a remplacé l'empire séleucide et a ravivé les traditions de l'empire achéménide.

Les nouveaux dirigeants de l'ancienne Perse croyaient qu'ils étaient les descendants du premier roi des rois de l'empire achéménide. Les Parthes ont adopté le titre, mais contrairement aux dirigeants achéménides, les Parthes ont adopté un gouvernement décentralisé. Cela signifie que les Parthes ont accepté le règne des rois vassaux sur certains de leurs territoires.

Les Parthes ont continué à faire usage de satrapes et en ont nommé plusieurs. Les satrapies étaient beaucoup plus petites qu'elles ne l'étaient pendant l'empire achéménide. Sous les Parthes, les satrapes payaient encore un tribut annuel à leur roi mais jouissaient d'une plus grande autonomie que leurs homologues achéménides.

Satrapies pendant l'empire sassanide (224 - 651 après JC)

En 224 après JC, des années de guerre avec Rome avaient considérablement affaibli l'Empire parthe. Les Sassanides organisèrent une rébellion et vainquirent le roi parthe. Cette rébellion a inauguré une ère néo-persane.

L'empire sassanide était la dynastie la plus ancienne de la Perse antique. Les Sassanides souhaitaient restaurer la gloire de la dynastie achéménide disparue en élargissant le territoire persan. Leur territoire englobait tout l'Irak et l'Iran actuels et s'étendait jusqu'au Pakistan et à l'Asie centrale actuels.

Gouvernement de l'empire sassanide

Les Sassanides sont revenus à une forme de gouvernement centralisée, les rois sassanides étant le dirigeant central. Pendant l'Empire parthe, les territoires qui avaient été gouvernés par des rois vassaux sont devenus des «villes royales, gouvernées par des familles nobles ou shahrdars .

La la ville étaient les gouverneurs de la province et gouvernaient comme un satrape. Ils répondaient directement au roi. Dans chaque province, différents districts étaient encore divisés et gouvernés par un shahrab ou grand prêtre.

L'empire sassanide était la dernière des dynasties perses, la région a été conquise par les musulmans au 7ème siècle.

La bataille des Thermopyles : 300 Spartiates contre le monde

La bataille des Thermopyles a eu lieu entre 300 Spartiates et l'Empire perse en 480 avant notre ère. Lisez la chronologie, les dates et les événements ici.

L'histoire des vélos

Du vélocipède au vélo électrique, le vélo a évolué pour étancher la soif d'aventure et de sport de l'humanité. Apprenez l'histoire de cet engin à deux roues.

Cronos : le roi des Titans

Père de Zeus et tyran mangeur de bébés, Cronos est un personnage clé de la mythologie grecque. Apprenez son rôle dans les nombreux mythes grecs célèbres connus aujourd'hui.

Bataille de la mer de Corail

La bataille de la mer de Corail a marqué le moment où la Seconde Guerre mondiale est véritablement devenue une guerre mondiale. Obtenez les dates complètes, la chronologie et la répartition des événements.

Dieux et déesses de la guerre antique : 8 dieux de la guerre du monde entier

Au cours des nombreuses guerres de l'humanité, les gens se tournent souvent vers les dieux de la guerre pour justifier les conflits et demander de l'aide. Découvrez les anciens dieux de la guerre du monde entier