Héra : déesse grecque du mariage, des femmes et de l'accouchement

Hera peut vous dire : être reine n'est pas ce qu'elle est censée être. Un jour, la vie est belle - le mont Olympe est au sens propre Les mortels du paradis sur Terre à travers le monde vous adorent comme une grande déesse que les autres divinités vous craignent et vous vénèrent - puis, le lendemain, vous découvrez que votre mari a encore pris une autre amant, qui attend (bien sûr).

Même l'ambroisie du Ciel n'a pas pu apaiser l'indignation d'Héra, et elle a souvent évacué ses frustrations avec son mari sur les femmes avec lesquelles il avait des relations, et parfois leurs enfants, comme c'est le cas avec Dionysos, le dieu grec du vin et de la fertilité .

Alors que certains universitaires ont tendance à voir Héra à travers une lentille en noir et blanc, la profondeur de son personnage est plus que le bien et le mal. Singulièrement, sa notoriété dans le monde antique est suffisante pour justifier sa position unique en tant que patronne dévote, déesse punitive et épouse cruelle mais farouchement loyale.



Table des matières

Qui est Héra ?

Héra est la femme de Zeus et reine des dieux. Elle était redoutée pour sa nature jalouse et vengeresse, tout en étant simultanément célébrée pour sa protection zélée sur les mariages et les accouchements.

Le principal centre de culte d'Héra se trouvait à Argos, une région fertile du Péloponnèse, où le grand temple d'Héra, l'Héraion d'Argos, a été établi au 8ème siècle avant notre ère. En plus d'être le premier déesse de la ville à Argos, Héra était également vénérée avec ferveur sur l'île grecque de Samos par son culte dévoué.

L'apparence d'Héra

Comme Héra est connue de loin comme une belle déesse, les récits populaires de poètes célèbres de l'époque décrivent la reine du ciel comme des yeux de vache et des bras blancs - qui sont tous deux des épithètes d'elle ( Héra Boṓpis et Héra Leukṓlenos , respectivement). De plus, la déesse du mariage était bien connue pour porter un poteaux , une haute couronne cylindrique portée par de nombreuses autres déesses de la région. Le plus souvent, le poteaux était considérée comme matrone - non seulement elle reliait Héra à sa mère, Rhéa, mais aussi à la mère phrygienne des dieux, Cybèle.

Dans le Frise du Parthénon au Parthénon d'Athènes, Héra est vue comme une femme levant son voile vers Zeus, le regardant d'une manière épouse.

Les épithètes de la reine

Héra avait plusieurs épithètes, bien que les plus expressives se trouvent dans le culte d'Héra comme une triade d'aspects axés sur la féminité :

Parents de lierre

Parents de lierre fait référence à l'épithète utilisée dans le culte d'Héra enfant. Dans ce cas, elle est une jeune fille et vénérée comme la fille virginale de Cronos et Rhéa, un temple dédié à cet aspect d'Héra avait été trouvé à Hermione, une ville portuaire de la région d'Argolide.

Héra Teleia

Héra Teleia est la référence à Héra en tant que femme et épouse. Cette évolution survient après son mariage avec Zeus, suite à la Titanomachie. Elle est dévouée, Héra la femme étant la variante la plus courante de la déesse représentée dans le mythe.

Hera Chḗrē

Hera Chḗrē est l'aspect le moins régulièrement vénéré d'Héra. Se référant à Héra comme veuve ou séparée, la déesse est vénérée sous la forme d'une femme âgée, qui a en quelque sorte perdu son mari et sa gaieté juvénile avec le temps.

Symboles d'Héra

Naturellement, Hera a tout un éventail de symboles avec lesquels elle a été identifiée. Alors que certains d'entre eux suivent un ou deux mythes célèbres, d'autres sont simplement des motifs qui peuvent être attribués à d'autres déesses indo-européennes de son temps.

Les symboles d'Héra étaient utilisés pendant le culte, comme identifiants dans l'art et pour marquer un sanctuaire.

Plumes de paon

Avez-vous déjà deviné pourquoi les plumes de paon ont un œil à la fin ? Initialement réalisée à partir du chagrin d'Héra à la mort de son fidèle gardien et compagnon, la création du paon était le dernier moyen d'Héra d'exprimer sa gratitude.

En conséquence, la plume de paon est devenue un symbole de la sagesse omnisciente de la déesse, et un avertissement sévère pour certains : elle a tout vu.

Garçon… Je me demande si Zeus savait.

Vache

La vache est un autre symbole récurrent parmi les déesses des religions indo-européennes, bien que la créature aux yeux écarquillés ait été spécifiquement liée à Héra à maintes reprises. Suivant les normes de beauté de la Grèce antique, avoir de grands yeux sombres (comme ceux d'une vache) était un trait physique extrêmement désirable.

Traditionnellement, les vaches sont des symboles de fertilité et de maternité, et dans le cas d'Héra, la vache est un compliment symbolique au taureau de Zeus.

Coucou Oiseau

Le coucou en tant que symbole d'Héra renvoie aux mythes entourant les tentatives de Zeus de courtiser la déesse. Dans la plupart des interprétations, Zeus s'est transformé en un coucou blessé pour gagner la sympathie d'Héra avant de faire un geste vers elle.

Sinon, le coucou peut être plus largement associé au retour du printemps, ou simplement à des bêtises.

Diadème

Dans l'art, Hera était connue pour porter quelques articles différents, selon le message que l'artiste tentait de transmettre. Lorsqu'il porte le diadème d'or, c'est un symbole de l'autorité royale d'Héra sur les autres dieux du mont Olympe.

Sceptre

Dans le cas d'Héra, le sceptre royal représente son pouvoir de reine. Après tout, Héra règne sur les cieux avec son mari, et outre son diadème personnel, le sceptre est un symbole vital de son pouvoir et de son influence.

Outre Héra et Zeus, d'autres dieux connus pour manier un sceptre royal incluent Hadès, le dieu des enfers le Messie chrétien, Jésus-Christ et le dieux égyptiens , Seth et Anubis.

Fleurs de lys

Quant à la fleur de lys blanc, Héra est associée à la flore en raison du mythe entourant son nourrisson Héraclès, qui a allaité si vigoureusement qu'Héra a dû le retirer de son sein. Le lait maternel qui a été libéré après coup a non seulement formé la Voie lactée, mais les gouttelettes qui sont tombées sur Terre sont devenues des lys.

Héra dans la mythologie grecque

Bien que certains des contes les plus célèbres de la mythologie grecque tournent autour des actions des hommes, Héra se cimente comme une figure importante dans quelques notables. Qu'elle cherche à se venger des femmes pour les trahisons de son mari ou qu'elle aide des héros improbables dans leurs efforts, Héra était aimée et vénérée pour son rôle de reine, d'épouse, de mère et de tutrice à travers le monde grec.

Pendant la Titanomachie

En tant que fille aînée de Cronos et Rhéa, Héra a rencontré le sort malheureux d'être consommée par son père à la naissance. Avec ses autres frères et sœurs, elle a attendu et grandi dans l'abdomen de leur père tandis que leur plus jeune frère, Zeus, a été élevé sur le mont Ida en Crète.

Après que Zeus ait libéré les autres jeunes dieux de l'estomac de Cronos, la guerre des Titans a commencé. La guerre, également connue sous le nom de Titanomachie, a duré dix années sanglantes et s'est terminée par la victoire revendiquée par les Dieux et déesses olympiens.

Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de détails sur le rôle joué par les trois filles de Cronos et Rhea lors des événements de la Titanomachie. Alors qu'il est largement admis que Poséidon , dieu de l'eau et dieu de la mer , Hadès et Zeus se sont tous battus, l'autre moitié des frères et sœurs est à peine mentionnée.

Se tournant vers la littérature, le poète grec Homère revendiqué qu'Héra a été envoyée vivre avec les Titans Oceanus et Tethys pour calmer son humeur pendant la guerre et apprendre la retenue. La croyance qu'Héra a été retirée de la guerre est l'interprétation la plus courante.

En comparaison, le poète égypto-grec Nonnus de Panopolis suggère qu'Héra a participé aux batailles et a directement aidé Zeus.

Bien que le rôle exact joué par Héra dans la Titanomachie reste inconnu, on peut dire certaines choses sur la déesse à partir des deux récits.

La première est qu'Hera a eu l'habitude de s'envoler, ce qui rend sa séquence vindicative sans surprise. Une autre est qu'elle avait une loyauté inébranlable envers la cause olympienne, et envers Zeus en particulier - qu'elle ait eu ou non un intérêt romantique pour lui, elle a été dit être capable de garder des rancunes remarquables : soutenir le jeune et redoutable Zeus serait un moyen pas si subtil de se venger de leur père glutineux.

Héra en tant qu'épouse de Zeus

Il faut le dire : Hera est incroyablement loyale. Malgré l'infidélité en série de son mari, Héra n'a pas vacillé en tant que déesse du mariage, elle n'a jamais trahi Zeus, et il n'y a aucune trace d'elle ayant des affaires.

Cela étant dit, les deux divinités n'avaient pas de relation entre le soleil et les arcs-en-ciel – honnêtement, c'était entièrement toxique plus du temps. Ils se sont disputés le pouvoir et l'influence sur les cieux et la terre, y compris la domination du mont Olympe. Une fois, Héra avait même organisé un coup d'État pour renverser Zeus avec Poséidon et Athéna, ce qui a laissé la reine suspendue au ciel par des chaînes dorées avec des enclumes de fer pesant sur ses chevilles en guise de punition pour son défi - Zeus avait ordonné aux autres dieux grecs de promettre leur allégeance à lui, ou qu'Héra continue à souffrir.

Maintenant, personne ne voulait irriter la reine des dieux. Cette déclaration s'étend absolument à Zeus, dont les rendez-vous amoureux avaient été déjoués à plusieurs reprises par sa femme jalouse. Plusieurs mythes indiquent que Zeus a emmené un amant ou s'est déguisé lors d'un rendez-vous pour éviter la colère d'Héra.

Les enfants d'Héra

Les enfants d'Héra et de Zeus comprennent Arès , le grec Dieu de la guerre , Hébé, Héphaïstos et Eileithyia.

Dans certaines mythologies populaires, Héra a en fait donné naissance à Héphaïstos par elle-même, après s'être fâchée contre Zeus portant la sage et capable Athéna. Elle pria Gaïa de lui accorder un enfant plus fort que Zeus lui-même et finit par donner naissance au vilain dieu de la forge.

Héra dans les mythes célèbres

En ce qui concerne les rôles, Hera a été choisie à la fois comme protagoniste et antagoniste dans une pléthore de différents mythes et légendes de la Grèce antique. Le plus souvent, Héra est décrite comme une force agressive à laquelle les femmes impliquées avec Zeus doivent faire face. Dans les contes moins familiers, Héra est considérée comme une déesse serviable et empathique.

Quelques-uns des mythes qui impliquent la reine du ciel au visage de vache sont notés ci-dessous, y compris les événements de la Iliade .

L'incident Leto

La Titaness Leto a été décrite comme une beauté cachée qui a malheureusement attiré l'attention du roi de l'Olympe. Quand Hera a découvert la grossesse qui en résultait, elle a interdit à Leto d'accoucher sur n'importe quel terre ferme – ou, tout terrain solide relié à la terre. Selon le Bibliothèque , une collection de légendes grecques du premier siècle de notre ère, Leto a été chassé par Héra sur toute la terre.

Finalement, Leto a trouvé l'île de Délos - qui était déconnectée du fond marin, donc n'étant pas terre ferme – où elle a pu accoucher Artémis et Apollon après quatre jours fatigants.

Encore une fois, la nature vengeresse d'Héra est mise en évidence dans ce conte grec particulier. Même Leto, connue pour être une déesse incroyablement douce, n'a pas pu échapper à la punition de la déesse du mariage. Plus que tout, le message est que lorsque Hera a libéré toute l'étendue de sa colère, même les individus les mieux intentionnés n'ont pas été épargnés.

La malédiction d'Io

Ainsi, Zeus est tombé amoureux à nouveau. Pire encore, il est tombé amoureux d'une prêtresse d'Héra au centre de culte de la déesse grecque dans le Péloponnèse, Argos. L'audace !

Pour cacher son nouvel amour à sa femme, Zeus transforma le jeune Io en vache.

Hera a facilement compris la ruse et a demandé la vache en cadeau. Pas plus sage, Zeus donna Io transformé à Héra, qui ordonna alors à son serviteur géant aux cent yeux, Argus (Argos) de veiller sur elle. Exaspéré, Zeus ordonna à Hermès de tuer Argus afin qu'il puisse reprendre Io. Hermès rejette à peine, et tue Argus dans son sommeil pour que Zeus puisse sortir la jeune femme des griffes de sa reine vindicative.

Comme on peut s'y attendre, Hera devient raisonnablement contrariée. Elle a été trahie deux fois par son mari, et maintenant la déesse grecque est en deuil de la perte d'un ami de confiance. En cherchant à se venger de la mort de son fidèle géant, Héra a envoyé un taon mordant pour harceler Io et la forcer à errer sans repos - oui, toujours comme une vache.

Pourquoi Zeus ne l'a-t-il pas retransformée en humaine après le meurtre d'Argus... ? Qui sait.

Après beaucoup d'errance et de douleur, Io a trouvé la paix en Égypte, où Zeus l'a finalement retransformée en humaine. On pense qu'Héra l'a laissée seule après cela.

Héra dans le Iliade

Dans le Iliade et les événements accumulés de la guerre de Troie, Héra était l'une des trois déesses - avec Athéna et Aphrodite – qui s'est battu pour la Pomme d'Or de la Discorde. À l'origine un cadeau de mariage, la pomme d'or a été lancée par la déesse du chaos, Eris, ce qui a créé une dispute sur qui serait considérée comme la plus belle déesse.

Maintenant, si vous êtes un tant soit peu familier avec les mythes grecs, alors vous savez que les dieux olympiens détiennent le pire rancunes. Ils rumineront littéralement pendant des éternités sur une légère qui était complètement accidentelle.

Comme vous pouvez l'imaginer, leDieux et déesses grecsrefusèrent collectivement de trancher entre les trois, et Zeus – toujours vif d'esprit – renvoya la décision finale à un humain : Paris, le prince de Troie.

Avec les déesses en lice pour le titre, chacune a soudoyé Paris. Héra a promis au jeune prince pouvoir et richesse, Athéna a offert compétence et sagesse, mais il a finalement opté pour le vœu d'Aphrodite de lui donner la plus belle femme du monde comme épouse.

La décision de ne pas sélectionner Héra comme la plus belle déesse a conduit la reine à soutenir les Grecs pendant la guerre de Troie, conséquence directe du fait que Paris courtisait la belle (et très beaucoup déjà mariée) Hélène, reine de Sparte .

Le mythe d'Héraclès

Né de l'union de Zeus et d'une mortelle, Alcmène, Héraclès (alors nommé Alcides) fut laissé mourir par sa mère pour éviter la colère d'Héra. En tant que patronne des héros grecs, la déesse Athéna l'emmena à l'Olympe et le présenta à Héra.

Selon l'histoire, la reine a eu pitié de l'enfant Héraclès et, ignorant son identité, l'a soigné : la raison apparente pour laquelle le demi-dieu a reçu des capacités surhumaines. Ensuite, la déesse de la sagesse et de la guerre a rendu le bébé habilité à ses parents, qui l'ont ensuite élevé. Ce serait plus tard qu'Alcides devint connu sous le nom d'Héraclès - ce qui signifie la gloire d'Héra - dans le but d'apaiser la déesse enragée après avoir découvert sa filiation.

En découvrant la vérité, Héra envoya des serpents pour tuer Héraclès et son jumeau mortel, Iphiclès : une mort éludée par l'intrépidité, l'ingéniosité et la force du demi-dieu de 8 mois.

Des années plus tard, Héra provoqua une folie qui poussa le fils illégitime de Zeus à tuer sa femme et ses enfants. La punition pour son crime est devenue connue sous le nom de ses 12 travaux, exigés de lui par son ennemi, Eurysthée, roi des Tirynthes. Après avoir été racheté, Héra a incité une autre folie qui a poussé Héraclès à tuer son meilleur ami, Iphitus.

L'histoire d'Héraclès montre la rage d'Héra en plein écran. Elle tourmente l'homme à toutes les étapes de sa vie, de la fin de l'enfance à la maturité, lui causant des tourments inimaginables pour les actions de son père. En dehors de cela, l'histoire fait également savoir que les rancunes de la reine ne durent pas dans l'éternité, car Hera permet finalement au héros d'épouser sa fille, Hebe.

D'où vient la toison d'or

Héra finit par jouer du côté du héros dans l'histoire de Jason et la Toison d'Or . Cependant, son aide n'est pas sans ses propres raisons personnelles. Elle a eu une vendetta contre Pélias, roi d'Iolcus, qui avait tué sa grand-mère dans un temple qui adorait la déesse du mariage, et elle a favorisé la noble cause de Jason pour sauver sa mère avec la toison d'or de la légende et regagner son trône légitime. De plus, Jason avait déjà une bénédiction pour lui lorsqu'il a aidé Hera - alors déguisée en femme âgée - à traverser une rivière en crue.

Pour Hera, aider Jason était le moyen idéal pour se venger du roi Pelias sans se salir directement les mains.

Héra est-elle bonne ou mauvaise ?

En tant que déesse, Héra est complexe. Elle n'est pas forcément bonne, mais elle n'est pas méchante non plus.

L'une des choses les plus convaincantes à propos de tous les dieux de la religion grecque est leur complexité et leurs défauts réalistes. Ils sont vaniteux, jaloux, (parfois) méchants et prennent de mauvaises décisions d'un autre côté, ils tombent amoureux, peuvent être gentils, désintéressés et pleins d'humour.

Il n'y a pas de moule exact pour faire entrer tous les dieux. Et, juste parce qu'ils sont au sens propre êtres divins ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas faire des choses stupides, très humaines.

Hera est connue pour être jalouse et possessive - des traits de caractère qui, bien que toxiques, se reflètent chez de nombreuses personnes aujourd'hui.

Hymne pour Héra

Compte tenu de son importance dans la société de la Grèce antique, il n'est pas surprenant que la déesse du mariage soit vénérée dans de nombreuses littératures de l'époque. La plus célèbre de cette littérature remonte au 7ème siècle avant notre ère.

To Hera est un hymne homérique qui a été traduit par Hugh Gerard Evelyn-White (1884-1924) - un classique établi, égyptologue et archéologue connu pour ses traductions de diverses œuvres grecques anciennes.

Or, un hymne homérique n'est pas vraiment écrit par le célèbre poète du monde grec, Homère. En fait, la collection connue de 33 hymnes est anonyme et n'est connue comme étant homérique qu'en raison de son utilisation commune du mètre épique que l'on retrouve également dans Iliade et Odyssée.

Hymne 12 est dédié à Héra :

Je chante Héra au trône d'or que Rhéa a mise à nu. Reine des Immortels est-elle, surpassant tout en beauté : elle est la sœur et l'épouse de Zeus au tonnerre fort - le glorieux que tous les bénis à travers le haut Olympe - révèrent et honorent comme Zeus qui se délecte du tonnerre.

De l'hymne, on peut déduire qu'Héra était l'un des dieux grecs les plus vénérés. Son règne au paradis est mis en évidence par la mention du trône d'or et ses relations influentes avec Zeus ici, Héra est reconnue comme une souveraine à part entière, à la fois par la lignée divine et par sa propre grâce ultime.

Plus tôt dans les hymnes, Hera fait également une apparition dans Hymne 5 dédié à Aphrodite comme la plus grande beauté parmi les déesses immortelles.

Héra et la Junon romaine

Les Romains ont identifié la déesse grecque Héra avec leur propre déesse du mariage, Junon. Adorée dans tout l'Empire romain en tant que protectrice des femmes romaines et noble épouse de Jupiter (l'équivalent romain de Zeus), Junon était souvent présentée comme étant à la fois militariste et matrone.

Comme beaucoupdieux romains, il existe des dieux et des déesses grecs auxquels ils peuvent être comparés. C'est le cas de nombreuses autres religions indo-européennes de l'époque, un grand nombre partageant des motifs communs dans leurs légendes tout en ajoutant les commentaires et la structure uniques de leur propre société.

Cependant, notez que les similitudes entre Héra et Junon sont plus intrinsèquement liées, et dépassent leurs aspects communs avec les autres religions de l'époque. Plus précisément, l'adoption (et l'adaptation) de la culture grecque s'est produite lors de l'expansion de l'Empire romain en Grèce vers 30 avant notre ère. Vers 146 avant notre ère, la plupart des cités-États grecques étaient sous la domination directe de Rome. L'unification des cultures grecque et romaine est née de l'occupation.

Fait intéressant, il n'y a pas eu d'effondrement sociétal complet en Grèce, comme cela se produirait dans la plupart des zones sous occupation. En fait, les conquêtes d'Alexandre le Grand (356-323 avant notre ère) ont contribué à répandre l'hellénisme, ou la culture grecque, dans d'autres régions en dehors de la Méditerranée, la principale raison pour laquelle tant d'histoire et de mythologie grecques restent si pertinentes aujourd'hui.

L'histoire ultime (et l'avenir) du rasage

Des tondeuses à barbe électriques aux kits de rasage pour femmes. L'habitude quotidienne de se raser remonte à des milliers d'années, façonnant nos identités à travers les âges.

L'histoire d'Hollywood : l'industrie cinématographique exposée

L'histoire d'Hollywood est une histoire longue et complexe qui s'étend sur plus de cent ans et couvre tout, du premier studio de cinéma à l'essor de Netflix.

La bataille des Thermopyles : 300 Spartiates contre le monde

La bataille des Thermopyles a eu lieu entre 300 Spartiates et l'Empire perse en 480 avant notre ère. Lisez la chronologie, les dates et les événements ici.

Carte de l'Empire romain

Il s'agit d'une liste de cartes de l'Empire romain dans différentes résolutions que vous pouvez télécharger, imprimer ou utiliser comme vous le souhaitez.

Bataille de la mer de Corail

La bataille de la mer de Corail a marqué le moment où la Seconde Guerre mondiale est véritablement devenue une guerre mondiale. Obtenez les dates complètes, la chronologie et la répartition des événements.